Nouvelle-Aquitaine : été, soleil, emploi, entreprises

IMG_0229La grande région, issue de 3 anciennes régions (Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin, respectivement 5 départements + 4 + 3 = 12), n’était pas la mieux lotie des régions hors Ile de France, loin derrière ex-Rhône-Alpes, désormais groupée avec Auvergne. Moins attractive économiquement que sa voisine du grand-ouest, la région des Pays de la Loire, elle attire désormais fortement les personnes avec des envies de mobilité, de qualité de vie, de modération relative des prix et aussi des entreprises ou startups.

L’Insee confirme ces signes de reprise, comme par exemple les créations d’entreprises à + 3,7%, les défaillances en baisse de -5,5 %, un gain de près de 2.200 emplois sur un trimestre, mais un peu inférieur à la moyenne nationale, avec un taux de chômage à 9,6 % de la population active au lieu de 9,9 % au plan national.

Chez ITG, au niveau régional, on observe une augmentation des recrutements de 20% et du chiffre d’affaires des consultants de 60%, signe que le sens de l’histoire voit se développer l’économie de projet, le travail par mission, la création d’activités de conseil, le besoin d’experts ou prestataires prêts à intervenir pour réussir une mission.

Partager sur (Viadeo, Facebook, Twitter, Netvibes, etc.) :
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Posterous
  • RSS
  • Technorati
  • viadeo FR
  • Wikio IT